MIMI PLAYLIST

Le Mur du Fond et MIMI invitent POCH 

Performance graphique

Patrice POCH

Depuis ses 14 ans, Poch gravite dans l’univers punk-rock : Harrington et Doc Martens, guitares saturées et concerts énervés. Culture « do it yourself » et appropriation de la rue, il s’interèsse très vite au pochoir et réalise ses premiers « bombages » dès 1988. Fin 80’s, il découvre le mouvement hip hop et le graffiti. Autodidacte, il s’investit alors dans cette nouvelle pratique et multiplie à un rythme quasi stakhanoviste les peintures sur les murs et les trains franciliens. À cette époque, l’Europe est alors le terrain de jeu d’une « internationale » du graffiti. Il voyage, se confronte à d’autres cultures et d’autres artistes.
À la fin des années 90, il opte pour un travail plus minimaliste. Privilégiant d’autres médiums, il multiplie logotypes à l’acrylique, collages in situ, pochoirs et affiches. Les références et les citations de ses interventions dans la rue sont influencées par l’imagerie punk rock. début des années 2000, il prend le parti d’une représentation de personnages à taille réelle, ouvrant un dialogue et une interaction avec le spectateur. Anachroniques, les figures qu’il représente sont les acteurs d’une scène punk 80’s dont la rue est le décor, propice à toutes les errances. Fidèle aux codes iconographiques chers à ses jeunes années, il idéalise les instantanés d’une époque révolue.

Parti de rien pour aller on ne sait où, le « MUR du fond » est un espace de création mural qui s’est trouvé une place dans une dent creuse de la Cité des Arts de la Rue à Marseille.

A l’instar de tous les M.U.Rs //Modulable, Urbain et Réactif// de France et de Navarre, sa vocation est d’être un lieu d’échange et de diffusion des arts graphiques urbains. … Mais, celui là se veut prendre la direction de la prise de risque, de la mise en danger de l’artiste hors de ces zones de confort, de l’expérimentation et du mélange des techniques et des médias. Le mur fait 12 mètres de long par 4 mètres de haut. Chaque mois un artiste peintre intervient sur le mur et propose une fresque, qui sera « repassée » le mois d’après par l’artiste invité suivant. Pour MIMI, le « MUR du fond » sera le premier à lancer les hostilités, avec un apéro où on laissera les minots mettre les doigts dans le pot de peinture, alors que les grands siroteront un breuvage parfumé, en observant la performance en cours et en salissant les tables à coup de marqueurs !

LINK • http://www.patrice-poch.com/

Vendredi 14 Septembre

17h30-20h30

Entrée libre

Cité des arts de la rue

225 Avenue des Aygalades

13015 Marseille