MIMI PLAYLIST

Communiqué spécial

Après seize années de symbiose quasi-parfaite entre le Festival MIMI, l’Hôpital Caroline, et les puffins cendrés, l’esquif d’amour vient presque de sombrer par le fond, suite à un mauvais coup de tabac.
La DRAC et la Ville de Marseille réduisent chacune de 20 000 euros leur aide habituelle à l’association A.M.I., soit un petit moins quarante mille qui ne fait pas du tout rire notre commissaire aux comptes.
Y’a plus d’argent…
Déjà affecté par une baisse de 26 000 euros en 2016, l’insubmersible petit navire fait face à la lame de fond, mais réduit la voilure, met sous cape, et cherche un abri côtier plus favorable.
Pas le choix…
La confrérie des explorateurs de rue et de haute mer, bien connue pour sa grande solidarité, sa grande réactivité, sa chaleur humaine, nous accueille à la Cité des Arts de la Rue, une sorte d’île urbaine, elle aussi habitée par d’audacieux navigateurs, avec qui nous sommes fiers de partager la même facilité à faire perdre la boussole…
MIMI prend ce coeur sur la main qui lui redonne courage, et ne lâche rien… On est à la maison.
Certes, les palmes ne sont plus inscrites dans le dress-code (encore que… chacun s’habille comme il veut…) mais vous pouvez venir avec votre bouée si ça vous chante…
Mêmes dates, même programme, même décoiffage, presque le même panorama, dans un lieu lui aussi incroyable…
L’A.M.I. en ressortira renforcée.
Trente deux années de militantisme artistique et culturel, ça résiste à tout, c’est comme au rugby, tout est dans le rebond…
Gardez l’oeil sur le radar, Terre à l’horizon !

 

Ferdinand Richard
Directeur du festival